03 21 55 10 10
contact@francas62.fr
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
La gestion de centres de loisirs
Vign_lg_logosite
Les FRANCAS travaillent avec vous, sur votre territoire, selon vos problématiques et mettent en œuvre avec les commune des centres de loisirs ou séjours de vacances éducatifs.


Nos principes éducatifs


* La globalité de l’éducation

La définition de l’éducation que nous nous sommes donnés : « l’ensemble des influences qui s’exercent sur l’individu ou que l’individu exerce sur son environnement, qui, en se conjuguant contribuent à la création et au développement de la personnalité », implique la reconnaissance de tous les temps de vie comme étant éducatifs, de façon volontaire ou non, incluant le temps libre.

Ainsi l’éducation des enfants, globale, s’organise autour de trois pôles éducatifs : la famille, l’école, le temps libre. Si chaque pôle a ses spécificités, il convient de chercher la meilleure complémentarité et cohérence entre les influences éducatives exercées par ces co-éducateurs.

* L’éducation populaire

Par le passé, l’éducation des enfants a été le privilège des classes dominantes, celles-ci ayant compris que le savoir permettait le pouvoir. L’émancipation de l’homme a permis de faire de l’éducation un droit pour tous en France. L’éducation populaire permet la participation de chacun à cet ensemble éducatif, par ce qu’il y donne et ce qu’il y reçoit.

L’éducation populaire implique aussi l’idée d’éducation permanente, qui fait que chaque individu est susceptible d’apprendre et de progresser tout au long de sa vie.


Nos principes pédagogiques

* Des méthodes actives : « L'expérience est la chose qui se partage le moins. »

L'éducation, plus que de transmettre, doit surtout permettre d'exercer ses compétences, ses aptitudes, dans un cadre protégé où on a le droit à l'erreur, dans une démarche de recherche-action.

L’expérience permet d’imaginer les situations les plus appropriées aux objectifs que l’on se donne.

* Une pédagogie de la réussite

Si l'on accepte le postulat que la valorisation de soi et la reconnaissance du groupe favorisent l'implication de chacun dans l'évolution de ses représentations, on veillera à ménager pour chacun un espace de progression individuelle, en valorisant toutes ses réussites et en évitant de le placer dans une situation d'échec.

* Une pédagogie expérimentale

Si toute science n'est qu'une succession d'erreurs, les sciences humaines telles que la pédagogie, n'ont pas non plus de vérités établies. Nous devons donc refuser tout dogme définitif, permettre à chacun de construire ses repères.

Nous devons donc nous permettre l'expérimentation, avec évaluation et la remise en cause permanente de nos méthodes, de nos situations éducatives, tout en gardant à l’esprit les références que nous évoquons dans ce chapitre.

* Une pédagogie collective

Nous partons également du principe que le groupe en formation constitue en lui-même la plus grande richesse du stage, et que toutes ses potentialités collectives et individuelles constituent autant de vecteurs de formation, même s'il faut prendre en compte les différents niveaux, les différentes expériences, les différentes représentations.

Nous devons donc favoriser les interactions entre les membres du groupe pour en révéler la richesse.

* Une pédagogie centrée sur l'individu

Les démarches, les méthodes, mises en place par le formateur doivent aussi prendre en compte chaque individu en formation au regard de ce qu'il est, de sa personnalité, de son histoire, de son vécu, de ses représentations et des ses compétences, de son affectivité. Nous devons, néanmoins, permettre à chacun d’évoluer dans ses représentations.


Les conditions de notre intervention

Les Francas s’engagent :
  • à construire un projet de gestion de centre viable en totale collaboration avec les élus et techniciens concernés,
  • fournir la prestation pédagogique et technique correspondant au projet éducatif et aux mesures d’organisation définies par le ministère de tutelle, la commune et avec une équipe qualifiée,
  • à fournir le matériel nécessaire au bon déroulement du centre (matériel pédagogique),
  • à couvrir les salariés et les jeunes (responsabilité civile, accidents corporels, recours) par notre assurance.

La commune ou intercommunalité s’engage à fournir les locaux adaptés dans le cadre d’un centre de loisirs :
  • un nombre de salles qui soit fonction du nombre d’enfants accueillis et des effectifs par tranche d’âge,
  • une salle, un lieu ou un espace qui soit dédié aux soins (infirmerie),
  • un espace, une salle ou un lieu qui soit dédié au stockage du matériel et au bureau afin de permettre à l’équipe de se réunir,
  • un espace pour la prise des repas le midi si le centre propose une demi-pension.
La commune ou intercommunalité s’engage à fournir des espaces extérieurs et/ou couverts (type salle de sport ou salle des fêtes) permettant aux groupes de pratiquer des activités sportives et/ou culturelles qui demandent un aménagement particulier,

La commune ou intercommunalité s’engage à fournir à assurer les locaux mis à disposition et à les contrôler régulièrement (commission de sécurité – registre…),


Concernant les coûts pédagogiques, ils comprennent :

  • La mise en place du centre dans tous ces aspects administratifs et techniques,
  • Les salaires et les charges des animateurs, directeurs et éventuellement des personnels techniques et de service embauchés par les Francas,
  • La gestion de la restauration, si celle-ci n’est pas prise en charge pas la commune,
  • Les transports et déplacements,
  • L’assurance des personnels et des usagers des centres de loisirs,
  • Les frais liés à la communication, aux charges de structure, la gestion administrative des dossiers et aux fournitures.
DANS TOUS LES CAS :
  • La commune détermine elle seule, ses moyens financiers, techniques et humains mis à la disposition du centre de loisirs selon des périodes précises et définies à l’avance,
  • La commune fixe un budget prévisionnel et étudie avec les FRANCAS la faisabilité du projet à mettre en place,
  • Aucune surprise, aucune somme ne sera demandée en sus du devis sans accord ou étude préalable avec les responsables locaux,
  • La commune verse une subvention de fonctionnement aux FRANCAS en une ou plusieurs fois selon les modalités définies par avance.
A NOTER : Les coûts peuvent varier en fonction :
  • Du projet de la commune,
  • Du public : L’encadrement des enfants de mois de 6 ans nécessite d’avantage de personnel que pour les enfants de plus de 6 ans – Les adolescents pratiques en générale des activités plus coûteuses que leur plus jeunes camarades,
  • Du nombre d’enfants ou de jeunes accueillis sur le territoire,
  • Du nombre de centres gérés par les FRANCAS sur la commune.
Le saviez-vous ? Les FRANCAS peuvent aussi :
  • Vous vous accompagner pour la réalisation d’un diagnostic de territoire,
  • Gérer les accueils périscolaires de votre commune sur le principe des centre de loisirs éducatifs avec une sur la mise place d’un projet commun en lien avec l’école et les enseignants (CLAE : centre de loisirs associés à l’école),
  • Organiser des formations BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonction d’Animateurs) sur votre territoire, dans le but de fidéliser vos équipes d’animation...
Vign_alsh2
Pour plus d'informations ou pour toute demande d'étude personnalisée, utilisez notre rubrique "Contacts"
RESSOURCES
Règlement
Copyright Francas du Pas-de-Calais © 2016